Mission “Cartes postales” pour Chalain

Aidez nous !

Envoyez une carte postale virtuelle pour interpeller le Conseil départemental du Jura et relayer la demande d’information et de concertation du collectif « Projet Chalain ».

Comment faire ? Cliquez sur le bouton, découvrez les cartes à choisir et suivez les instructions.

Faites circuler à vos amis : plus nous serons nombreux, plus nous aurons d’impact !

Nous avons tous le droit de savoir ce qui se trame à Chalain !

La Voix du Jura relaie l’humour et les attentes du collectif.

Dans son édition de cette semaine, la Voix du Jura s’amuse à relater nos vœux “teintés d’humour un tantinet provocateurs” au Président Pernot, photo à l’appui. Un sac de noix pour étrennes, puisque le Président Pernot nous a traité “d’associations à la noix”. Notre démarche avait pour objectif de rappeler que nous ne sommes pas contre le “grand projet du lac de Chalain” mais que nous souhaitons faire toute la lumière sur la réalité concrète des transformations et demandons une concertation des usagers et acteurs socio-économiques. Merci à Cédric Perrier d’avoir couvert notre “intrusion” au Conseil départemental et expliqué notre démarche à ses lecteurs.

Une belle demi page, page 3, rubrique “photo du jour”.

Clin d’œil à la noix

A l’occasion de la nouvelle année, une délégation du collectif “Projet Chalain” s’est rendue au conseil départemental pour offrir un sac de noix au Président Pernot et lui souhaiter une excellente année Chalain 2022.
Le sac de noix, clin d’œil humoristique, fait référence aux propos qu’il a tenus lors de la séance budgétaire du 13 décembre concernant le budget du projet Chalain. Ce présent est destiné à lui rappeler que les associations environnementales “à la noix”- comme il les a qualifiées- seront à ses côté pour sauvegarder le lac s’il accepte la concertation.

Ci dessous le message accompagnant le cadeau du collectif .

“Passe d’arme autour du projet Chalain”

C’est en ces termes que la Voix du Jura de ce jour relate les débats du conseil départemental autour du projet de transformation de Chalain. Une heure quarante de débat . Si le vote au budget de l’étude “faune et flore” est passé comme une lettre à la poste, ce fut l’occasion pour M. Pernot d’exprimer son impatience et son refus de nous concerter. “on n’est pas un melting pot”, oubliant la légitimité de nos 3 associations à intervenir sur l’environnement du lac de Chalain. Un article fidèle qui remet le sujet au centre du débat : “Où sont les réponses sur les constructions, sur le sentier en zone de biodiversité et quand écouterez vous les usagers ” ? . Un article signé Monique Henriet et Cédric Perrier. Une passe d’arme malgré tout déséquilibrée, puisque le collectif ne pouvait y être représenté et que personne n’a rétablit sur place la vérité des faits : nous ne sommes pas opposants et nous sommes légitimes à échanger sur le dossier.

https://actu.fr/societe/passe-d-armes-autour-du-projet-chalain_47428669.html

“Clément Pernot a été sec et froid quand il a rappelé que “seuls les gens directement concernés seront invités autour de la table”.

La Voix du Jura – “passe d’arme autour du projet Chalain” 23 dec 2021.

Nous sommes tous d’accord pour le volet écologique du lac de Chalain, mais il ne s’agit pas que d’un projet écologique de restauration de la qualité des eaux mais d’un « grand projet de transformation du lac de Chalain » et c’est à ce titre que nous souhaitons être concertés. Contrairement à ce qui a été répété en séance publique nous (le collectif) ne sommes pas opposants au projet.  Comme le demande M. Pernot nous serions ravis de nous mobiliser pour ce projet aux côtés du département. Mais contrairement a ce qui est demandé, « l’implication de tous doit être totale « (Propos de M. Pernot ) , nous ne pouvons pas nous mobiliser derrière un projet opaque. Le Conseil départemental parle de la montée du niveau de l’eau . . . « après on verra ». Nous n’avons toujours pas de réponses à nos questions.

Le département a comme objectif de mettre en place un projet exemplaire en tourisme et développement durable, ça passe avant tout par le respect de l’humain. C’est dommage qu’à ce titre nous soyons méprisés en étant traitées en séance publique par M. Pernot d’ « association environnementales à la noix » Ce projet en tous cas ne semble pas être un projet exemplaire en matière de concertation sociale et de participation des habitants et usagers.

Communiqué Collectif Projet Chalain.

Fin de non recevoir pour le Collectif.


A en croire la majorité départementale lors des débats budgétaires 2022, notre collectif n’est pas légitime à questionner Clément Pernot sur la réalité concrète qui se cache derrière le “Grand projet de transformation du lac de Chalain”.

Si selon Jean-Daniel Maire les associations «  ont sans doute un rôle à jouer mais elles n’ont pas à faire partie du tour de table des décideurs. »… encore faudrait-il accepter de les recevoir !!!

Comment s’appelle ce projet au fait ? Grand Projet de préservation des eaux du lac de Chalain ?

Non, Grand projet de transformation du lac de Chalain. L’écologie serait elle un prétexte qui justifierait qu’on éloigne notre collectif et ses questions embarrassantes ? Il devient difficile de penser autrement puisqu’aucune réponse n’a été apportée à nos questions concernant cette “transformation” : constructions sur les berges, sentier en zone préservée etc…

l’article du Progrès de ce jour, qui fait la synthèse des débats.

https://c.leprogres.fr/environnement/2021/12/11/transformation-de-chalain-pourquoi-ca-coince#PlugCommentsList2

“Le collectif plaide pour le droit de savoir”

Le Progrès-6 decembre-

A quelques jours du votre au budget du département de la première tranche de travaux du “grand projet de transformation du lac de Chalain” initié par le département, le Progrès, dans son article web intitulé ” Projet Chalain le collectif plaide pour le droit de savoir”, explique les raisons de notre lettre ouverte au Président du Conseil départemental M. Clément Pernot et se fait l’écho des questions et attentes du collectif. Des extraits de la lettre et des explications pour éclairer les Jurassiens sur la problématique du projet, l’opacité dont il fait l’objet et le manque évident de concertation.

“Ni opposant, ni partisan. Ainsi se définit un collectif de trois associations qui s’est créé pour connaître le contenu du projet de sauvegarde du lac de Chalain mené par le conseil départemental. Jura Nature Environnement, Chalain Nature et les Amis de la rivière d’Ain le juge opaque. Elles voudraient être consultées, avec les habitants, sur le sujet.”

Jean François Butet-Le Progrès-6 décembre 2021

Lettre ouverte à Monsieur Clément Pernot

Le collectif persiste et signe une lettre ouverte à Monsieur Clément Pernot, Président du conseil départemental :

“Objet :  Que nous cache le grand projet du lac de Chalain ?

Monsieur le Président,

Près de 8 mois après notre courrier et près de deux mois après notre interpellation dans ce journal, le conseil départemental n’a pas répondu à notre demande d’information et de concertation sur le “grand projet de transformation du lac de Chalain” qu’il veut mettre en place en toute opacité.

Les jurassiens sont, au travers du département, les propriétaires du lac de Chalain.
A ce titre ils ont le droit de savoir et ont leur mot à dire.

En ne communiquant que sur l’écologie et sur la décision prise par le département de relever en permanence la hauteur d’eau du lac à sa côte hivernale, votre administration élude tous les autres sujets.

Pourtant, la presse parle d’une enveloppe de 60 millions de travaux qui serait prévue pour ce projet, dont une première tranche sera proposée au vote dans quelques jours, dans le cadre du budget départemental 2022.

  • S’agit-il uniquement d’écologie ?
  • Est-il envisageable que le projet que vous portez intègre des constructions et aménagements touristiques sur les berges ou à moins de 300 m du lac, contrairement au volet sur la protection des plans d’eau naturels de la loi Montagne ?
  • Est-il envisageable que les plages immergées de Marigny (La Pergola), Doucier et Chalain Nature soient simplement supprimées sans envisager les travaux nécessaires pour les remplacer ?
  • Est-il possible que la rive ouest, zone archéologique classée au patrimoine mondial de l’UNESCO mais aussi importante zone de quiétude pour la faune (oiseaux d’eau) et refuge pour la biodiversité, soit impactée par l’implantation d’un sentier touristique majeur ?
  • Est-il possible que des associations légitimes sur ce dossier soient écartées des concertations ?
  • Est-il possible que les usagers ne soient pas entendus sur l’ensemble du dossier ?
  • Faut-il attendre que le projet soit acté pour entamer un semblant de concertation ?

Il est de votre devoir de mettre en place une concertation en associant les habitants et associations légitimes alors que toutes les solutions et options sont encore possibles.

Nous vous rappelons que nous ne sommes ni opposants, ni militants inconditionnels du projet et que nous sommes prêts à collaborer de façon constructive avec pour objectif de préserver le lac de Chalain, son écologie, son patrimoine culturel et son environnement au profit des usagers et des acteurs socio-économiques. 

Dans l’attente de votre réponse,
Veuillez recevoir, Monsieur le Président du conseil départemental, nos salutations citoyennes.

Le Collectif Projet Chalain.

Ni opposants- Ni partisans inconditionnels

Lons le Saunier, le 2 décembre 2021

Lac de Chalain : quand parlera t-on des constructions et aménagements prévus ?

L’article de la Voix du Jura du 18 novembre concernant le grand projet du lac de Chalain est en Ligne . Découvrez ce que dit le Conseil départemental concernant le “grand projet de transformation du site de Chalain” (60 millions d’euros de budget).. En faisant l’éloge de mesures écologiques, le département oublie de parler des constructions sur les berges, de privatisation de rives, de parkings visibles, du sentier sur une zone protégée etc….

le collectif projet Chalain veut faire la lumière sur ce projet, informer les Jurassiens et participer à la concertation. Nous aussi avons comme objectif de préserver l’écologie du lac . . . au profit des usagers.

ni opposants ni partisans inconditionnels,

Le collectif refuse de porter le chapeau d’un “projet avorté” . L’échec de ce projet serait imputable uniquement au département qui refuse tout dialogue avec les Jurassiens et des associations partageant les mêmes objectifs environnementaux que ceux qu’il affiche.

https://actu.fr/societe/les-principaux-enjeux-autour-d-un-patrimoine-sacre-du-jura-le-lac-de-chalain_46522344.html

Haut de page